La véloroute atlantique La Vélodyssée en 10 tronçons

35
Partager :
Un paysage breton

Suivre le littoral atlantique de Roscoff à Hendaye, voici un défi de plus de 1 200 kilomètres. Autant dire qu’il faut avoir du temps devant soi … Si La Vélodyssée n’est pas à 100% océanique, notamment dans sa partie bretonne où elle longe le magnifique canal de Nantes à Brest, l’itinéraire enchaîne ensuite les points de vue maritimes pour le plaisir des yeux …

Découvrons cette véloroute en 10 étapes :

A lire également : Les technologies les plus utilisées pour la diffusion en direct

De Roscoff à Carhaix : Introduction ou conclusion de la Vélodyssée, ce tronçon (2 étapes sur le site) relie le pays de l’arvor (mer) au pays de l’argoat (bois). En partant du port de Roscoff – bienvenue aux cyclistes venus d’Angleterre et d’Irlande – vous rejoingnez Morlaix en longeant d’abord la mer puis en traversant le pays de Saint-Pol-de-Léon par de petites routes partagées. Passé Morlaix, l’itinéraire s’installe confortablement sur une voie verte qui sillonne la partie orientale du parc naturel régional d’Armorique et les monts d’Arrée. À la solitude des landes de bruyères et aux forêts mystérieuses, se mêle une architecture religieuse riche et passionnante.

De Carhaix à Redon : Pour les enfants, ce tronçon de 200 km (6 étapes sur le site) sur le canal de Nantes à Brest est un itinéraire idéal en termes de sécurité puisqu’il longe une voie verte quasiment ininterrompue. L’environnement 100% nature détendra parents et enfants. Autre avantage, les abords du canal offrent mille possibilités de bivouac. Avec des enfants, prévoyez plusieurs étapes pour cette expérience de cyclotourisme, notamment Gouarec, Pontivy ou encore Josselin.

A voir aussi : Vivre à Rennes, une ville attractive !

De Redon à Nantes : Bien que le départ de cette section soit situé en Ille-et-Vilaine, à Redon, c’est bien un itinéraire 100% Loire- Atlantique qui attend le cycliste, dont plus des trois quarts en voie verte le long du chemin de halage du canal de Nantes à Brest. Cette étape est rythmé par l’eau et la pêche ; vous y croiserez de multiples bases nautiques, de petits ports, comme celui de Sucé-sur-Erdre ou encore Couëron.

De Nantes à Saint-Brévin-Les-Pins : Depuis Nantes, l’itinéraire met le cap plein ouest, depuis le bac de Couëron-Le Pellerin. Une variante est également envisageable depuis Basse-Indre, en passant derrière Naval Group, afin de longer La Petite Rivière et ainsi découvrir le Château du Pé, introduction au Canal de la Martinière. Depuis le canal, le cycliste arrive sur Paimboeuf où l’estuaire prend ses aises afin d’arriver à l’Océan.

De Saint-Brévin-Les-Pins à La Rochelle : Prêt pour 3 jours d’effort et de bonheur ! Il suffit d’égrainer les noms pour se rendre compte de la richesse de cette longue section : Pomic, île de Noirmoutier, Marais breton-vendéen, Marais poitevin, La Rochelle… Si la piste hésite entre bord de mer et arrière- pays, elle offre quand même de longues percées le long de l’Atlantique, bordées de plages.

De La Rochelle à Royan : Ce parcours, étonnant de diversité, débute entre les îles de Ré et d’Oléron avec des points de vue hautement maritimes. Puis le littoral laisse place à Rochefort et ses célèbres demoiselles avant de rejoindre les marais de Brouage par le canal de la Seudre à la Charente. Puis ce sont les parcs à huîtres de Marennes. La dernière partie du parcours se passe à l’ombre des pins, le long de la forêt de la Coubre. Les immenses plages de la Côte Sauvage sont à quelques centaines de mètres de la voie.

De Royan à Lacanau : Pour cette étape girondine, il faut d’abord grimper faire la liaison en bac entre Royan et la pointe de Grave. Débarqués avec votre vélo, vous voilà en plein Médoc. La piste longe avec minutie le littoral jusqu’à Soulac-sur-Mer, puis cherche l’ombre en suivant les voies forestières, les dunes de sable et les embruns avec d’arriver au lac d’Hourtin.

De Lacanau à Arcachon : Un itinéraire en deux temps. Première étape, une ligne entre dunes et pinède jusqu’à la pointe du cap Ferret. La deuxième étape débute à Lège-Cap-Ferret et s’enroule autour du bassin d’Arcachon. La piste balisée (ancienne voie ferrée) est un peu en retrait du bassin.

D’Arcachon à Bayonne : C’est sur cette étape que vous pourrez grimper à pied la dune du Pilât (parking gratuit pour les vélos). Ensuite, c’est la forêt landaise et ses grands lacs qui s’annoncent. À partir de Léon, la voie verte retrouve le littoral et les dunes de sable. On enchaîne les stations balnéaires, chacune avec ses caractéristiques : Seignosse, Hossegor, Capbreton.

De Bayonne à Hendaye : L’étape la plus méridionale de La Vélodyssée, juste avant le passage en Espagne, réserve de belles surprises. On quitte Bayonne pour rejoindre le littoral. Puis ce sont les plages d’Anglet jusqu’à l’arrivée sur Biarritz. Saint-Jean-de-Luz n’est pas bien loin, de même qu’Hendaye. Pourtant, si l’étape est modeste en kilomètres, elle se fait lentement.

Nous espérons que cet article vous donnera envie d’enfourcher vos vélos pour parcourir une étape de la véloroute La Vélodyssée, qu’elle soit bretonne, vendéenne ou landaise.

Partager :