Quelles sont les étapes pour ouvrir une boucherie ?

1
Partager :

Après de multiples années à servir les autres dans leur entreprise, vous n’avez pas oublié votre première passion : ouvrir une boucherie. Malgré votre désir ardent de vous lancer dans un projet innovant qui certainement vous rapportera beaucoup d’argent, vous ne savez toujours pas par où commencer. En effet, entreprendre est une initiative qui exige un minimum de capital, mais aussi beaucoup de courage, de persévérance et de confiance en soi. Vous trouverez dans cet article le résumé des principales étapes que vous allez devoir suivre pour ouvrir votre boucherie.

L’étude du marché

Lire également : Brest, la forteresse socialiste ébranlée

La toute première étape à ne pas négliger est l’examen minutieux du marché national et local. Le domaine de la boucherie a connu certaines années noires. En effet, la crise de la vache folle a beaucoup secoué le secteur entrainant la baisse de la consommation de la viande. Mais, depuis qu’elle a été jugulée, les consommateurs achètent de plus en plus la viande de qualité que leur proposent les professionnels.

Une fois cette étude du marché national terminé, vous devrez ensuite vous concentrer sur celle du marché local. Il s’agit d’évaluer le taux d’attractivité et de concurrence dans la zone d’implantation de votre futur local commercial afin de réduire les risques. À la fin de votre étude, vous devrez :

A découvrir également : Top 10 des campings en Bretagne

  • Avoir une idée précise des clients potentiels ;
  • Avoir une idée précise de vos différents concurrents ;
  • Connaitre les attentes de vos potentiels clients ;
  • Être en mesure de choisir les moyens de communication adéquats pour vite toucher votre cible ;
  • Être en mesure de fixer le prix de vos viandes…

Vous pouvez par exemple visiter le site des salaisons Clermont qui demeure l’un des pionniers de la boucherie en France plus précisément à Liffré (35). Ses viandes fraîches ne laissent jamais indifférent à cause de leur saveur authentique. Cette démarche vous aidera à entrevoir l’emplacement idéal pour votre boucherie et les aménagements à faire. Pour mieux répondre aux besoins de leurs clients, cette entreprise a créé un nouveau site internet plus fluide et plus esthétique. Il aura pour mission d’offrir des services de qualité aux consommateurs.

Le statut juridique de votre boucherie

Suite à l’étude du marché, vous êtes convaincu maintenant que vous pouvez ouvrir votre boucherie. Il faudra maintenant penser à obtenir une attestation de qualification professionnelle auprès de la Chambre des Métiers du département d’implantation de votre boucherie. Pour cela, vous devrez détenir un CAP ou un BEP de boucher. Mais, si vous n’avez aucun de ces diplômes, la justification de 3 années d’expérience est suffisante. Et c’est uniquement après cela que vous pourrez songer au statut juridique de votre future entreprise (Société Anonyme ou Société à Responsabilité Limitée).

Une appropriation de la réglementation en vigueur

L’exercice de la profession de Boucher est soumis à une règlementation stricte. Vous devrez par exemple :

  • Déclarer au préalable votre entreprise aux services vétérinaires ;
  • Immatriculer votre entreprise au répertoire des métiers (pour une activité artisanale) ou au registre du commerce et des sociétés (pour une activité commerciale) ;
  • Vous enregistrer aux Services Vétérinaires Départementaux si vous souhaitez vendre de la viande à des collectivités ;
  • Déclarer auprès des Services Vétérinaires Départementaux votre désir de congeler dans votre entreprise des produits animaux ou d’origine animale.

Les dépenses à prendre en compte lors de la création de votre boucherie

Les dépenses à effectuer dépendent en majeure partie de vos objectifs. Une boucherie moderne avec toutes les commodités nécessaires vous coûtera par exemple plus qu’une boucherie avec le minimum d’équipements. Toutefois, vous aurez à dépenser pour :

  • La location ou l’achat du local ;
  • L’aménagement du local (enseigne extérieure, étagères, réfrigérateurs…) ;
  • L’acquisition d’une chambre frigorifique ;
  • L’achat de vos premiers produits (viande et charcuterie) ;
  • La constitution de votre dossier d’ouverture d’entreprise (SA ou SARL).

Le recrutement des salariés

La toute dernière étape de ce spécial dossier consacré à la création d’une boucherie concerne l’embauchage des salariés. Au début, vous pouvez décider de vous occuper seul de votre entreprise. Mais, à la longue, vous devrez envisager un recrutement de salariés (CDI ou CDD) en fonction de l’importance de votre activité.

La création d’une boucherie ne se fait pas sur un coup de tête. Il est important de bien respecter ces étapes pour y arriver !

Partager :
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!