Acheter un eeprom : tout ce qu’il faut savoir

1268
Partager :

Si vous cherchez un moyen de stocker des informations numériques de manière permanente, consultable à vitesses élevées, effaçables et sur lequel on peut réécrire à nouveau, vous êtes au bon endroit. Dans cet article, nous vous dévoilons tout ce qu’il faut savoir sur l’EEPROM.

Qu’est ce que l’EEPROM ?

Si vous cherchez un moyen de stocker des informations numériques de manière permanente, consultable à vitesses élevées, effaçables et sur lequel on peut réécrire à nouveau, vous êtes au bon endroit. Dans cet article, nous vous dévoilons tout ce qu’il faut savoir sur l’EEPROM.

A lire également : Comment être plus visible sur les réseaux sociaux ?

EEPROM vient de l’anglais Electrical Erasable Programmable Read-Only Memory qui signifie mémoire morte reprogrammable électriquement. Il s’agit donc tout simplement d’une mémoire morte dont le code peut être modifié sous certaines conditions. On peut le différencier des mémoires mortes non reprogrammables qui n’autorisent que la lecture des données.

La mémoire morte ou ROM d’un ordinateur est une mémoire dans laquelle les données sont stockées en permanence et ne disparaissent pas même si le système n’est pas alimenté en courant électrique.

A lire aussi : Web : le top 5 des consultants SEO en Bretagne

Mais la ROM par contre, ne permet pas de faire des modifications sur les données qui y sont enregistrées. C’est ici qu’entre en jeu l’eeprom qui possède des caractéristiques uniques et parfaitement adapté à ce besoin.

Quelles sont les caractéristiques et les fonctionnalités de l’EEPROM ?

Entre l’EPROM et l’EEPROM, la principale différence est le mode de fonctionnement. Si l’EPROM utilise la projection de lumière UV pour effacer les données, là où l’EEPROM utilise un champ électrique. Pour les utilisateurs de ces systèmes mémoires, l’EEPROM offrent donc une solution plus sûre et plus performante pour sauvegarder les données. Aucune information ne pourra être effacée accidentellement.

Les mémoires mortes sont comme les flashs et peuvent se détériorer avec le temps. Mais, l’EEPROM est d’une durabilité remarquable puisqu’il est possible d’effacer et de reprogrammer son contenu entre cent mille et un million de fois en fonction de sa qualité. Notez toutefois qu’un EEPROM peut être lue un nombre illimité de fois.

Comment choisir son EEPROM ?

Que ce soit pour la fonction lecture et écriture ou la fonction mise à jour des informations stockées (effacer et réécrire), choisissez votre EEPROM en fonction de sa capacité et de sa vitesse d’écriture et de lecture.

L’EEPROM est principalement utilisée dans des appareils numériques tels que les potentiomètres numériques, les capteurs de température numériques ou encore les horloges en temps réel qui nécessite de grande précision.

Vous cherchez plus de composants électriques de haute qualité ? Visitez tme.eu où vous pouvez choisir parmi plus de 500 000 produits disponibles.

Comment fonctionne une EEPROM ?

L’EEPROM fonctionne à travers un processus complexe de stockage et de rappel d’informations. Les données sont écrites sur l’EEPROM en utilisant une série de signaux électriques qui modifient la charge électrique des cellules mémoire individuelles.

Cela se fait en écrivant des bits 1 ou 0 dans chaque cellule mémoire à l’aide d’un champ électrique généré par une tension appliquée à la broche appropriée.

Le processus inverse est utilisé pour lire les informations stockées sur l’EEPROM. Lorsque le circuit reçoit une demande de lecture, il active la broche appropriée pour accéder aux données souhaitées. Les charges existantes dans chaque cellule sont alors analysées pour déterminer si elles représentent un bit 1 ou 0.

En raison du caractère programmable et effaçable des EEPROM modernes, ces puces ont été largement adoptées dans les industries automobile, militaire et aérospatiale où des informations relatives au moteur ou encore au fonctionnement du système embarqué sont nécessaires.

Les différents types d’EEPROM : avantages et inconvénients

Il existe plusieurs types d’EEPROM sur le marché, chacun ayant ses avantages et inconvénients. Les deux principaux types sont les EEPROM série (ou I2C) et les EEPROM parallèles.

Les EEPROM série ont l’avantage de nécessiter moins de broches, ce qui permet une intégration plus facile dans un circuit imprimé. Elles peuvent aussi être adressées individuellement, ce qui signifie qu’il est possible d’utiliser plusieurs puces sur un même bus.

Quant aux EEPROM parallèles, elles offrent des vitesses de lecture/écriture plus élevées que leurs homologues série. Elles sont souvent utilisées dans des applications nécessitant des taux de transfert élevés tels que la vidéo ou l’affichage graphique.

Il existe aussi des EEPROM spécifiques pour certains fabricants tels que Microchip ou Atmel. Ces puces sont conçues pour fonctionner avec du matériel spécifique, mais elles disposent souvent d’une gamme étendue de fonctionnalités supplémentaires telles que la protection contre la corruption des données ou l’intégration avec d’autres dispositifs à semi-conducteurs.

Toutefois, quel que soit le type choisi, l’EEPROM peut souffrir d’un certain nombre d’inconvénients tels qu’une capacité limitée par rapport aux disques durs traditionnels ainsi qu’un temps relativement long nécessaire à leur écriture/lecture complète en raison du caractère programmable et effaçable de ces modules mémoire.

Partager :