Morbihan : un département où il fait bien vivre

107
Partager :

Si le département de Morbihan abrite la ville classée en haut du palmarès des villes et villages de France où il fait bon vivre, ce n’est certainement pas pour rien. En effet, à Morbihan, la qualité de vie est au centre de toute préoccupation, de ce fait, plusieurs personnes choisissent de partir s’installer dans cette région de Bretagne.

A voir aussi : Pourquoi la demande de biens immobiliers en France a-t-elle augmenté ces derniers temps ?

Plescop, classée la ville où il fait bon vivre

Plescop, une ville du département de Morbihan est classée première parmi les 34.837 communes françaises. Ce palmarès prend en compte 183 critères pour déterminer la meilleure ville de France où il fait bon vivre. Ces critères sont regroupés en 8 thématiques différentes à savoir la qualité de vie, la santé, les commerces et services entre autres. Ces critères font ensuite le sujet d’un sondage public chaque année afin de faire sortir un résultat.

Ces critères sont mises à jour de manière régulières afin de se rapprocher des préoccupations de la population. De ce fait, détenir la première place du palmarès signifie que la ville regroupe toutes les caractéristiques. La qualité de vie à Plescop et à Morbihan par extension est idéale que ce soit pour des familles en quête de tranquillité ou pour des jeunes actifs en quête de travail et de sorties en fin de semaines entre amis ou en couple.

A lire également : Quel est le prix d'une assurance habitation à Paris ?

De plus en plus de personnes choisissent de s’installer en Morbihan et cela s’explique par les possibilités d’emploi Morbihan. Malgré la crise sanitaire, le département offre toujours à ses habitants une certaine qualité de vie qu’il est difficile de trouver ailleurs.

Plescop n’est pas la seule ville de Morbihan à être bien classé. En effet, Lorient est également dans le top 10 du palmarès national des villes phares du littoral.

Morbihan, un marché de l’emploi très dynamique

Lorsqu’il est question de qualité de vie, il est également question de travail. Justement à Morbihan, ce n’est pas le travail qui manque. Bien au contraire, Morbihan fait face à une pénurie de main-d’œuvre telle que les entreprises font du charme aux candidats. Tous les secteurs d’emploi sont touchés par cette pénurie de main-d’œuvre, plus particulièrement l’agroalimentaire.

Malgré l’évolution des conditions de travail dans le secteur de l’agroalimentaire à savoir l’augmentation de salaire ainsi que les primes supplémentaires, ce secteur est toujours marginalisé par les candidats à l’emploi et souffre du manque de main-d’œuvre.

En ce qui concerne les autres secteurs, pour faire face à cette pénurie, les entreprises s’adaptent aux besoins des candidats afin de les attirer et combler ainsi le fossé dans le recrutement. Ainsi, les candidats se voient offrir des postes dans lesquels les possibilités d’évolutions sont nombreuses avec des conditions alléchantes.

Trouver du travail en Morbihan, c’est chose aisée, comme le dirait le président, il suffit de traverser la route pour trouver un travail. C’est exactement le cas dans ce département de la Bretagne, plus besoin de faire des kilomètres et des kilomètres de route. En plus, les exigences au niveau des compétences ne sont pas aussi strictes qu’ailleurs. Les entreprises axent leurs recherches sur le savoir-être plus que par rapport aux formations ou diplômes des candidats.

L’option intérimaire est également une très bonne manière d’entrer dans le monde du travail. A la fin des missions, l’intérimaire se voit offrir un poste permanent en CDI en fonction de l’appréciation de l’employeur.

Mais un aspect des plus importants mis en valeur par la majorité des sociétés à Morbihan, c’est le bien-être des employés. En effet, les candidats à l’emploi recherchent ce bien-être afin de se décider à intégrer une société. Travailler est une chose, mais aimer son travail et surtout son lieu de travail en est une autre et ça, les entreprises de Morbihan l’ont compris.

Le taux de chômage bas de Morbihan et le manque de main-d’œuvre poussent les employeurs ainsi que les recruteurs à se déplacer pour venir à la rencontre des candidats potentiels. Ce n’est donc pas rare de voir des entretiens en camping-car.

Partager :