Quelles sont les entreprises les plus dynamiques en Bretagne ?

1
Partager :

Quinze d'entre eux – Ifremer, Institut universitaire européen de la mer (IUEM, université de Bretagne occidentale, CNRS), station biologique de Roscoff (université Pierre et Marie Curie, CNRS), Institut français pour le développement en coopération (IRD), Museum national d'histoire naturelle (MHNM), Service hydrographique  et océanographique de la Marine (Shom),  Institut polaire français Paul-Emile-Victor (IPEV), écoles d'ingénieurs (Ensieta, École navale, Télécom Bretagne, Enib, Esen) et Oceanopolis – sont fédérés autour d'objectifs communs au sein de L'Europôle mer.

 Avec 32,6 % des entreprises de la région travaillant dans ce secteur, soit 137 018 entités, la Bretagne n’est pourtant que la 9ème région française sur ce secteur d’activités en nombre d’entreprises. Pour les Grandes Entreprises, la Bretagne n’en est pas riche avec uniquement 22 entités, dont  11 dans les Services financiers, deux dans chacun des secteurs suivants Agroalimentaire, Holding, Services aux entreprises et Services collectifs.

A découvrir également : Elections présidentielles 2017 : qu'ont voté les Bretons ?

A la moitié de l’année 2017, tous secteurs confondus, les chefs d’entreprise interrogés envisageaient l’avenir avec optimisme, sans toutefois s’engager immédiatement en matière d’investissements.

Les plages de Saint-Malo, les incontournables crêpes bretonnes, les dolmens et les menhirs à Carnac, la Pointe du Raz, le phare de Ploumanac’h ou encore le Festival des Vieilles Charrues : le tourisme breton regorge de points forts. Un point sur le poids économique de ces 13 régions dont les dimensions se rapprochent de leurs consoeurs européennes – les Länder allemands par exemple – et dont les compétences vont booster l’activité économique. En termes d’attractivité, la Bretagne se repose traditionnellement sur deux éléments : son littoral qui attire touristes et retraités, et les grandes agglomérations comme Rennes et Brest, qui attirent les actifs. D’autre part, face à la croissance du bassin de Rennes et à la hausse des prix immobiliers, de nombreux actifs exerçant dans la région rennaise viennent s’installer à sa périphérie : Ploërmel, Dinan, Redon, Loudéac, etc. La Recherche développée se caractérise en Bretagne par une forte ouverture, dans le cadre de réseaux régionaux et interrégionaux de recherche :Biogenouest, un réseau interrégional de recherche, spécialisé dans la génomique de la mer, de l'agro et de la santé ; le Canceropole Grand Ouest : réseau de recherche associant chercheurs et cliniciens des trois régions de l'Ouest et de la région Centre autour du dépistage et du traitement du cancer. Recherchez sur le Net 2 vidéos intitulées 'L'arnaque des nouvelles régions' et 'La destruction programmée de la France: les Euro-régions (Version2)' pour tout comprendre .

A découvrir également : Côtes-d’Armor : les Gilets Jaunes cherchent de nouveaux modes de revendication

La recherche biomédicale régionale s'appuie sur un pôle de compétence bipolaire (Rennes et Brest), qui se compose de 70 unités de recherche (9 unités sont labellisées par l'Inserm, ainsi que 3 centres d'investigation clinique).

Issues des centres de l'Inra, de l'Afssa, du Cemagref, d'Agrocampus OUEST, de l'ESIAB, et des universités, elles travaillent en collaboration avec les entreprises du secteur et les centres techniques qui accompagnent la mise au point d'innovations. Adossés sur des filières d'activités fortes, quatre pôles de compétitivité bretons se sont affirmés ces dernières années : le pôle Image & réseaux dans les technologies de l'information et le pôle mer Bretagne (qui font partie des 15 pôles français à vocation mondiale), les pôles à vocation nationale Valorial (aliment de demain) et  Id for Car (automobile).

Ainsi , les Etats qui n'ont déjà plus de pouvoir puisqu'ils ont perdu leur souveraineté monétaire (Euro) , politique , économique et sociale en grande partie (traités de l'UE), territoriale (Schengen), législative (lois issues de l'UE), budgétaires (contrôle du budget par l'UE) et militaire (OTAN). La filière Véhicules Bretagne se distingue par son expérience et ses savoir-faire dans le domaine du véhicule spécifique et dédié ; elle développe une expertise et des compétences petite série et / ou petite cadence sur toute la chaîne de valeur : conception, industrialisation, outillage, fabrication, logistique, marketing et commercialisation. La Bretagne peut aussi s'appuyer sur la recherche privée, assurée par plus de 4160 chercheurs et ingénieurs présents dans les entreprises et au sein du dispositif régional d'innovation et de transfert de technologie. Trois Français sur dix (66 millions d’habitants en France) habitent dans l’une des deux nouvelles régions les plus peuplées: Île-de-France (12 millions d’habitants) et Auvergne Rhône-Alpes (7,8 millions). Au travers du plan industriel breton 2020 que nous avons bâti avec une alliance d’acteurs économiques*, ce sont toutes les filières que nous allons accompagner dans les mois et les années à venir. Les autres secteurs représentent moins de 5% des emplois maritimes mais illustrent la diversité de ces activités et pour certains de nouvelles filières de développement (biocosmétique, numérique dédiés à la mer, EMR, etc. Les territoires frontaliers avec la France métropolitaine sont plutôt économiquement forts (Flandres, Luxembourg, Bade-Wurtemberg, Lombardie, sans oublier la Suisse qui peut aussi s'y associer).

Ces entreprises sont parfaitement intégrées à "l’économie monde" tout en puisant une grande partie de leurs ressources matérielles et immatérielles au plus près du lieu d’implantation. L'IRT B-Com, créé en 2012, a quant à lui pour objectif de lancer des projets de R&D ayant pour but de faciliter les usages des nouvelles technologies de l’image et des réseaux, de produire des innovations majeures dans le domaine des réseaux plus agiles et des contenus hypermédias. Les compétences sur le milieu continental se sont structurées au sein du Centre Armoricain de Recherche en Environnement (CAREN) devenu Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes (OSUR) en 2010.

La diversité de ses paysages, ses côtes permettant le tourisme balnéaire mais aussi les sports nautiques et la plaisance, ainsi que sa riche offre en thalassothérapie en font une destination privilégiée pour les vacanciers.

Quelques secteurs industriels phares

Parmi les projets en devenir, ceux d’Alg’in town (la culture de spiruline sur le toit d’un centre commercial) et d’Armen Paper (du papier fabriqué à partir de kaolin breton) ont retenu l’attention du public.  Bien qu’il ne soit que deuxième en nombre d’entreprises, le secteur des Services collectifs est le premier employeur en Bretagne, avec 304 203 personnes soit 34,4 % des salariés de la région. En effet, sur le plan national, la métropole, qui devrait atteindre 500 000 habitants en 2030, n’était qu’au 67ème rang concernant le taux de création d’emplois productifs en 2013, avec 3 600 créations de poste de ce type.

Cette première étude a été menée durant dix-huit mois, par les deux réseaux bretons des chambres de commerce et d’industrie et des agences d’urbanisme et de développement, en partenariat et avec le soutien de la Région Bretagne. Structuré autour de deux centres universitaires, d'un centre anti-cancéreux, de deux unités de recherche et de formation (en médecine, pharmacie et odontologie), il vise des applications cliniques et le transfert de technologies auprès des entreprises du secteur, voire la création d'entreprises de biotechnologies appliquées à la santé. SAVEOL a ainsi ouvert son site SAVEOL NATURE, à Guipavas (Finistère), aux visiteurs, pour faire découvrir sa ferme aux insectes, insectes qui servent de protecteurs des cultures et de pollinisateurs. Spécialisée  dans la fabrication des soupes à l’ancienne, de rillettes de la mer et du confit de noix de Saint-Jacques, la conserverie vous propose de découvrir les différentes étapes de la production de l’arrivée du poisson à sa mise en conserve.
Déjà, actuellement, quel que soit le résultat des présidentielles de 2017, le futur Président de la République n'aura plus vraiment de pouvoir car c'est en fait l'UE qui décide :
1) recherchez sur le Net une vidéo intitulée 'Viviane Reding : "Il n'y a plus de politiques intérieures nationales, il n'y a plus que des politiques européennes'
2) recherchez sur le Net une vidéo 'Qui gouverne la France et l'Europe 27 Avril 2012' pour comprendre pourquoi. Outre d’être le reflet de la formidable capacité des chefs d’entreprise à trouver de nouvelles voies de développement, cette 29ème édition du Palmarès de Bretagne Economique présente le classement par chiffre d’affaires et secteur d’activité des 500 premières entreprises bretonnes. L'objectif est d'accroître l'attractivité du réseau d'acteurs pour accueillir des scientifiques étrangers de renom, et augmenter la synergie entre les différents membres, notamment par la mutualisation de plates-formes scientifiques existantes ou en projet.

Elles soulignent aussi que la question de l’emploi du conjoint constitue un réel frein aux recrutements exogènes du fait de l’étroitesse des marchés locaux du travail dans les villes intermédiaires. Recherchez sur le Net 2 vidéos intitulées 'L'arnaque des nouvelles régions' et 'La destruction programmée de la France: les Euro-régions (Version2)' pour tout comprendre . Ces pôles s'appuient sur une collaboration entre entreprises, unités de recherche et centres de formation pour favoriser l'innovation au service du développement économique dans des secteurs d'activités majeurs dans la région. Et sans parler de nos impôts qui explosent nous la catégorie des cadres considérés comme "riches" à même pas pouvoir se loger décemment, nous sommes les vaches à lait de cette société bien triste à voir.

La culture céréalière est centrée pour les deux tiers sur les fourrages pour l'élevage (maïs, blé, orge) et la production légumière (haricots verts, artichauts, échalotes, pommes de terre, tomates). Fin 2017, la région Bretagne tire profit d’un bon renouvellement de son tissu entrepreneurial, avec un Indice de Dynamisme Économique (IDE) de 1,3 : pour une entreprise qui disparaît, 1,3 se créée.

À l'issue d'un appel à projet national pour stimuler l'innovation en s'appuyant sur une collaboration entreprises-recherche-formation, quatre pôles de compétitivité bretons accompagnent depuis 2005 des projets structurants :. À la 4e  place des régions françaises pour l'accueil de touristes français et à la 5e place pour l'accueil de touristes internationaux, la Bretagne mise sur une économie touristique à développer dans l'économie bretonne.

Une recherche publique multipolaire

Financé par la Région et le Feder, ainsi que par les branches professionnelles impliquées et les CCI, ce plan va bénéficier à 600 industriels bretons sur un potentiel existant de 2 000 entreprises.

 Le nautisme, lui-même structuré autour de quatre pôles (industries nautiques, commerces & services, ports de plaisance et activités nautiques) comptabilise dans sa globalité 2 136 établissements pour 6 250 emplois.

En revanche, Brest, qui forme un pôle d’emploi pour l’enseignement supérieur et la recherche (notamment la recherche maritime avec l’Ifremer, et la recherche sur les énergies renouvelables) se maintient à la 49ème position et continue à attirer des actifs qualifiés. Il a connu un essor important ces dernières années, avec notamment un secteur bancaire performant, une grande distribution très présente (dont les principales enseignes sont nées en Bretagne), de nombreux services aux particuliers et aux entreprises. La Maison d’Armorine vous invite à découvrir le secret d’une tradition familiale et à savourer ses spécialités : les Niniches (primées meilleur bonbon de France), la crème de Salidou (caramel au beurre salé), le Cœur de beurre (gâteau breton à la crème de salidou), le Florentin (spécialité au chocolat). En examinant le premier tableau on s'aperçois que 3 régions ont un taux de chômage supérieur à 12 %, que 3 régions ont un taux supérieur 10 % et les autres ont un taux inférieur à 10 % et la moyenne nationale est à 9,9 %.

Les pôles de compétitivité bretons

Groupe indépendant de l’agroalimentaire, Guyader Gastronomie a doté sa filiale traiteur d’un outil de pointe : une nouvelle usine, à Kervignac, équipée de fours boulangers et permettant la surgélation des produits. Paris est la ville des très aisés (qui n'ont pas besoin de travailler en général, rentiers, héritiers) et des très aidés (par ex (beaucoup trop d') intermittents qui nous bassinent de spectacles insipides au nom de l'exception culturelle française).

L’usine marémotrice de la Rance, inaugurée en 1966 par le Général de Gaulle, est l’une des deux seules usines au monde à produire de l’électricité de façon industrielle à partir de la force des marées. Rennes se classe cependant en 21ème position pour le taux d’arrivées d’actifs à compétences rares en 2013, et peut compter sur plusieurs pôles d’excellence (informatique, ingénierie, télécom).

L’agriculture et la pêche se maintiennent en Bretagne mais une industrie performante s’est aussi développée autour de quatre champs d’activités phares (l’agroalimentaire, les télécoms, l’automobile, la construction navale).
Lire "Un point sur le poids économique de ces 13 régions dont les dimensions se rapprochent de leurs consoeurs européennes – les Länder allemands par exemple – et dont les compétences vont booster l'activité économique. Le Nord-Pas-de-Calais Picardie, notamment dans le secteur de la construction, et le Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées, notamment dans celui du commerce, transport, hébergement et restauration, sont les régions les plus dynamiques avec des taux de création de 15,2 % pour l’ensemble des activités. Avec le Programme National de Synergies Interentreprises (PNSI) soutenu par la Région et par l’Ademe, les CCI d’Ille-et-Vilaine et du Finistère développent, depuis 2015, le savoir-faire breton en matière d’écologie industrielle.

Quatrième force industrielle en Bretagne, ce secteur en pleine expansion regroupe les chantiers de construction et de réparation navales militaires (malgré les restructurations récentes à Brest et Lorient) et civiles au service de la pêche, de la plaisance, de l'océanographie, du transport de passagers.

  • france
  • brest
  • lorient
  • region pays loire
  • ille-et-vilaine
  • cci
  • vannes
  • paris
  • quimper
  • bretagne region francaise
  • dense moyennes entreprises
  • moyennes entreprises pme
  • groupes francais etrangers
  • tissu dense moyennes
  • entreprises innovantes start
  • creation developpement entreprises
  • pays loire bretagne
  • ille vilaine departement

Les TPE et PME sélectionnées seront accompagnées sur différents volets en fonction de leurs besoins : montée en gamme de leur outil productif, renforcement de leur stratégie, aide au développement de leurs marchés nationaux et internationaux, recherche de financement, etc.

– l'environnement : la Bretagne dispose d'un pôle de recherche développé autour de plusieurs disciplines sur l'évolution des ressources naturelles soumises à des contraintes anthropiques (en particulier sur l'eau, les sols et sous-sols, les paysages, la biodiversité et les systèmes agricoles).

La dynamique dans le secteur agroalimentaire ne faiblit comme en témoigne l’ouverture récente de la coopérative SAVEOL , célèbre pour ses tomates cerises et ses fraises gariguettes de Plougastel. Les salaires en IDF sont 25% plus élevés que dans la plupart des régions mais le logement (à Paris minimum 2 fois plus cher qu'ailleurs), les loisirs (inaccessibles car musées et installations sportives bondés et squattés par les touristes), le temps dans les transports qui doivent être en moyenne 5 fois plus élevés qu'ailleurs, la pénibilité du travail, le stress, le monde, la pollution et j'en passe. De plus, l'UE a fait croire qu'il était impossible et illusoire de contrôler et rétablir les frontières alors que ce contrôle s'est généralisé dans l'UE et que la Hongrie a vraiment rétabli ses frontières. La région est caractérisée par la place première du secteur de la Mer & Littoral , largement dominant par rapport aux autres régions de France (4% des visites proposées au plan national contre 28% en Bretagne) : les visites de Criées, notamment la Criée du Guilvinec – Haliotika , la plus visitée de France ou encore la Ferme Marine de Cancale , un incontournable du patrimoine gastronomique de la ville.

Cela n'a rien à voir avec les Länder allemands, puisque la Sarre, un des plus petits, trois fois plus petit que l'Alsace, a un budget bien plus important que la future région provisoire et bien plus de compétences.

Les grandes ville bretonnes comme Rennes, Brest, Quimper, Lorient, Vannes, Concarneau ou encore Saint-Brieuc mais aussi les espaces agricoles de la région abritent une activité économique dynamique. Nous continuons à nous battre, malgré l'omerta de nos médias locaux et le désintérêt des médias nationaux, contre cette réforme sans intérêt pour nous, Alsaciens, et contre la volonté générale de notre population. L'implantation de Citroën dans l'agglomération rennaise dans les années 1960 a entraîné l'essor de l'industrie automobile en Bretagne autour d'un important réseau d'équipementiers et de sous-traitants.

Il a été initié par l'INRA et le CEMAGREF, en partenariat avec les Régions : Basse Normandie, Bretagne, Pays de la Loire et Poitou Charentes afin d' analyser les processus de développement territorial et plus particulièrement le rôle et la place des activités agricoles et agroalimentaires dans l'ouest.

Partager :
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!