Quelles sont les entreprises les plus dynamiques en Bretagne ?

69
Partager :

La Fondation MMA pour les Entrepreneurs du Futur dévoile, pour la troisième année, les résultats de son baromètre OpinionWay sur les entreprises et leur attachement au territoire. Un baromètre qui analyse tous les leviers de la dynamique entrepreneuriale dans les territoires des entreprises jusqu’à 249 salariés (PME, PME et ETI), en mettant l’accent sur les territoires de la Bretagne administrative.

Enquête menée du 2 septembre au 7 octobre 2019 sur un échantillon de 1 693 chefs d’entreprise représentant des entreprises françaises de moins de 50 salariés. L’échantillon pour la Bretagne est de 111 répondants. L’échantillon a été interviewé par téléphone au moyen du système d’entrevue téléphonique assistée par ordinateur (ITAO).

A lire aussi : Taux de chômage en Bretagne : le point

Identification du territoire très centré sur les locaux

Les entrepreneurs en Bretagne s’identifient au territoire le plus local, à savoir la commune (66%), mais aussi la particularité du Breton, avec la région (66% contre 57% au niveau national). Voici l’agglomération (55%), le département (55%) et la France (47%). Tout comme dans le contexte national, l’Europe est en baisse (22%).

Pour la majorité des entrepreneurs de la région (70 % contre 51 % à l’échelle nationale), le territoire apparaît d’abord comme un terrain de vie collectif marqué sur le plan culturel ou historique, et un espace naturel (68 % contre 48 %) bien avant d’être considéré comme un lieu de réalisation de projets (37 %) ou un espace administratif ou électoral (34 %).

A voir aussi : Soins à domicile : de quoi s'agit-il ?

Entrepreneurs engagés dans la vie locale

Les entrepreneurs bretons sont principalement impliqués dans le dynamisme de leur territoire. En utilisation directe bien sûr, mais aussi indirectement utile pour l’activité économique sur le territoire où plus de 34% des entrepreneurs se déclarent activement (intensément ou assez fortement) dans au moins l’un de ces trois domaines :

22% s’engagent dans la vie des citoyens locaux (élus locaux, associations culturelles, sports…) ; 21% déclarent investir dans des structures de soutien et défendre les intérêts des acteurs économiques (syndicats, chambres de commerce, etc.) ; 19 % investissent dans des associations/réseaux pour soutenir le développement des entreprises.

Un attachement plus fort au territoire

Les entrepreneurs de la région entretiennent et développent une relation personnelle essentiellement forte et durable avec leur territoire. Pour plus de 9 sur 10, ce lien a été renforcé (31 %) ou maintenu (62 %). Il a diminué pour seulement 7% des entrepreneurs. En tout état de cause, le désir d’aller vivre et travailler ailleurs est très faible, puisque 76% des entrepreneurs en Bretagne déménagent sur le même territoire s’ils devaient partir de zéro (contre 71% au niveau national).

En fait, les entrepreneurs considèrent le territoire breton très dynamique (74 % contre 65 % à l’échelle nationale). En effet, la Bretagne est la troisième place derrière l’Ile-de-France et les Pays de la Loire dans le classement des territoires français les plus dynamiques. 75% des entrepreneurs de la région estiment qu’il s’agit d’un territoire favorable au développement d’entreprises déjà établies (contre 69% au niveau national), 78% pensent qu’il est un bon territoire pour le développement des entreprises déjà établies (contre 69% au niveau national) .rsquo ; est un terrain favorable à la création d’entreprises et 70% qu’il est un territoire de l’avenir pour les jeunes (contre seulement 59% au niveau national).

Cependant, les entrepreneurs attendent une plus grande coordination de la part de leur écosystème. Ils soulignent fortement le manque de synchronisation entre les organismes ou les structures annonçant qu’ils sont là pour les soutenir et les aider. Seulement 12% des répondants estiment qu’ils travaillent systématiquement dans un cadre coordonné et complémentaire , tandis que 33 % estiment que ce n’est que le cas sur une base fragmentaire et 55 % disent qu’ils agissent « chacun dans leur propre coin ».

Perspectives optimistes des entrepreneurs

En ce qui concerne l’avenir, les entrepreneurs du territoire sont très confiants dans leur vie personnelle (92% contre 87% au niveau national), leur entreprise (84% contre 80%) et surtout sur leur territoire (85% contre 74%). Un niveau qui est partagé par tous les dirigeants et qui varie peu selon les régions.

Cet optimisme est confirmé par le fait que 63% des entrepreneurs bretons envisagent de poursuivre ou de développer leur activité au cours des cinq prochaines années.

Crédit photo : DR [cc] Breizh-info.com, 2019, des envois gratuits et de diffusion sous réserve de mention et d’un lien vers la source originale—V

Partager :