Adventices : les méthodes pour lutter contre ces plantes indésirables

73
Partager :
Adventices : les méthodes pour lutter contre ces plantes indésirables

Pour lutter contre les adventices qui sont très nombreuses et qui causent de nombreux problèmes aux agriculteurs, sachez qu’il existe de nombreuses méthodes à mettre en place, dont des nouvelles qui viennent d’être mises au point à la suite de recherches récentes. Au cas où vous ne seriez pas au courant de toutes ces méthodes qui pourraient soulager votre travail au quotidien, alors, ne perdez pas de temps et lisez cet article, qui vous délivre différentes méthodes afin de lutter contre ces plantes indésirables. 

Méthode 1 : la prévention

Afin de lutter contre la prolifération d’adventices, il est essentiel de bien entretenir sa prairie. Pour une parfaite prévention, il faut donc faire en sorte de maintenir un gazon dense et fermé. Pour cela et afin d’éviter des accidents d’exploitation, pensez à réparer immédiatement les dégâts engendrés par des sangliers ou des campagnols, en alternant la fauche et le pâturage. Pour tenter d’affaiblir les plantes indésirables lors de rotation, l’une des solutions est de réaliser de faux semis. N’hésitez pas à visiter le site BASF pour obtenir plus d’informations sur les adventices. 

A lire en complément : Les crypto-monnaies prometteuses pour 2022 et plus

Méthode 2 : la lutte mécanique

Contre les plantes indésirables, sachez qu’il existe de nombreux moyens de lutte mécaniques. Parmi ces moyens de lutte mécaniques, on retrouve les suivants : 

  • la fauche ; 
  • l’arrachage ; 
  • le pâturage (à réaliser dans de bonnes conditions) ; 
  • le roulage ;
  • le hersage ;
  • l’eau chaude.

Vous pouvez également utiliser les techniques de travail au sol lors d’une rotation. Sachez tout de même que l’efficacité de ces luttes mécaniques dépendra de l’adventice considérée, mais également de la façon de procéder

A lire aussi : Découvrez le Vin Rouge de Giulia Negri qui Complète à Merveille le Goût du Poisson Grillé

Méthode 3 : la lutte biologique

En ce qui concerne la lutte biologique, elle sera réalisée avec des organismes vivants tels que des bactéries, des insectes ou des champignons. Sur de petites surfaces ou en milieu fermé (serre), vous pourrez obtenir une efficacité satisfaisante. Malheureusement, si vous disposez de grandes parcelles de cultures, cette technique est rarement adaptée. Dans ce cas, il vous est conseillé, pour cette lutte, de privilégier les prédateurs naturels qui sont déjà présents dans le sol

Méthode 4 : la lutte raisonnée

Les différentes méthodes de luttes dans un schéma global sont intégrées dans la lutte raisonnée. Il peut vous être proposé l’utilisation de pesticides, lorsque la situation n’a pu être améliorée à l’aide des autres solutions. Sachez que dans le contexte d’agriculture écologiquement intensive ou dans le contexte d’une agriculture durable, c’est tout à fait ce type de lutte qui doit être mis en avant. 

Partager :