Comment soulager un mal de dos sciatique ?

1303
Partager :

Mauvaise posture, efforts trop soudains et/ou inhabituels, traumatisme… Ily a beaucoup de raisons pour les maux de dos. En outre, la grossesse est également favorable à l’apparition de telles douleurs. En effet, le corps de la femme enceinte change, secouant son équilibre. Maux de dos vs grossesse : comment allez-vous ?

Sciatique très fréquente chez les femmes enceintes

Paradoxalement, si la grossesse d’une femme est souvent synonyme de bonheur et d’épanouissement, elle se traduit également par une véritable agitation dans l’équilibre fonctionnel du corps. Une femme enceinte souffre du mal de ses hormones, ainsi que du changement physiologique qu’elles causent. Ainsi, près de 80% des femmes enceintes se plaignent de maux de dos pendant la nidification . Quand elles se produisent, les douleurs se localisent plutôt dans la partie inférieure de cette partie du corps : cela est appelé douleur dans le bas du dos. Ce dernier dans la plupart des cas irradiera même dans les membres inférieurs : dans la fesse, puis vers le haut de la cuisse. Nous parlons de douleurs à la hanche parce que c’est précisément le nerf sciatique qui se comprime et cause des dommages.

A découvrir également : Quels sont les bienfaits du CBD ?

Maux de dos et « contractions par les reins »

Il existe de nombreuses situations qui favorisent les maux de dos, comme la fatigue, les voyages plus longs ou plus courts dans la voiture, trop longtemps debout, et bien d’autres. Cependant, les maux de dos peuvent parfois aussi cacher des contractions ! Une sensation de « couteau dans le dos », la douleur dans les reins, par exemple, peut être un signe de soi-disant « contraction par les reins . » Pour la petite explication, ce phénomène s’explique par la position que le futur bébé assume dans l’abdomen en appuyant sur le sacrum, situé au bas de la colonne vertébrale de la mère.

La contraction se fera sentir tout à fait normalement dans l’estomac, sauf que dans ce cas, la douleur irradiera et se déplacera au niveau des reins.

A découvrir également : Qu'est-ce que l'informatique de laboratoire ?

La contraction se fera sentir tout à fait normalement dans l’estomac, sauf que dans ce cas, la douleur irradiera et se déplacera au niveau des reins. Étant donné que les contractions, quelles qu’elles soient, peuvent être synonymes de « début de travail », on, en fonction de leur fréquence, doit, bien sûr, surveiller de près la situation et ne pas négliger ou minimiser l’inressenti. Il est appelé l’accouchement par les reins lorsque la femme enceinte ressent ces fameuses « contractions par les reins ». Cependant, ne paniquez pas : la naissance de l’enfant se produit d’une manière tout à fait normale, c’est juste un terme « grand-mère » pour distinguer ce type de grossesse.

dos : comment est-il expliqué et comment le soulager ? Maux de

Pendant la grossesse, les ventes rondes au fur et à mesure que le fœtus évolue et se développe. Cependant, le dos est plié en raison de poids du bébé. Il devient lourd, et le centre de gravité du corps se déplace alors vers l’avant. Les hormones jouent également un rôle important : pour préparer le corps le mieux pour le jour de l’accouchement, les hormones fournissent un desserrage des tissus , des ligaments en particulier dans le bas du dos (la région lombaire).

Le repos est une rigueur en cas de maux de dos et surtout peut-être pour la femme enceinte. La gestion du poids et l’adoption de la meilleure posture possible sur une base quotidienne sont quelques-uns des petits gestes qui peuvent aider les futures mamans à faciliter leur vie.

Les symptômes d’un mal de dos sciatique : comment les reconnaître ?

Les symptômes d’un mal de dos sciatique : comment les reconnaître ?

La douleur est le principal symptôme qui accompagne la sciatalgie. Dans certains cas, elle peut s’accompagner de sensations de picotements, de fourmillements ou d’engourdissements. Cette douleur commence souvent dans le bas du dos avant de descendre vers l’une des deux jambes. Elle peut se manifester sous forme intermittente ou persistante et être ressentie plus intensément lorsqu’on reste assis longtemps, lorsqu’on tousse ou qu’on éternue.

Dans les cas les plus sévères, la personne atteinte pourrait avoir du mal à se tenir debout et éprouver des difficultés pour effectuer ses activités quotidiennes. Effectivement, il n’est pas rare que cette affection provoque une faiblesse musculaire partielle voire complète au niveau de l’une des jambes.

Comment soulager un mal de dos sciatique ?

Lorsque vous souffrez d’un mal de dos sciatique pendant votre grossesse, il y a plusieurs gestes possibles pour vous aider à améliorer votre confort et faciliter la guérison :

  • Réduisez vos activités physiques tout en continuant à bouger régulièrement afin d’éviter toute raideur musculaire ;
  • Soulagez-vous avec un coussin chauffant placé sur la zone affectée, par exemple celui-ci : https://www.amazon.fr/Chattanooga-Stabiliser-pelvis-thérapeutique-chauffant/dp/B00ZPAKXOK/ref=sr_1_10?__mk_fr_FR=ÅMÅŽÕÑ

Les solutions naturelles pour soulager un mal de dos sciatique : étirements, yoga, huiles essentielles..

Les solutions naturelles pour soulager un mal de dos sciatique

Pour soulager les douleurs liées à la sciatalgie, il existe plusieurs méthodes alternatives qui peuvent aider à réduire l’inflammation et améliorer le confort :

  • Les étirements : effectuer des exercices d’étirement réguliers peut aider à relâcher la tension musculaire dans le bas du dos et les jambes. Les mouvements tels que la position de l’enfant, les étirements allongés sur le dos ou encore ceux avec une sangle peuvent être bénéfiques ;
  • Le yoga : cette pratique ancienne combine des postures, la respiration et la méditation pour renforcer votre corps tout en favorisant sa souplesse. Le yoga peut aussi contribuer à réduire l’anxiété et le stress qui sont souvent associés aux maux de dos.
  • L’acupuncture : l’acupuncture est une technique traditionnelle chinoise qui consiste à insérer des aiguilles très fines sur certains points du corps afin de stimuler les mécanismes propres du corps capables d’aider au soulagement de certains symptômes douloureux comme ceux causés par une maladie sciatique;
  • Les huiles essentielles : certaines huiles essentielles telles que celles issues du genévrier, du ravintsara ou encore de l’eucalyptus citronné ont fait leurs preuves dans leur capacité à contribuer au soulagement des douleurs osseuses mais aussi musculaires.

Pensez à bien noter que les solutions alternatives ne remplacent pas les traitements médicaux appropriés et qu’il est capital de consulter un médecin avant d’essayer toute nouvelle méthode. Cela peut aider à éviter des complications ou des effets secondaires indésirables. Une bonne hygiène de vie qui inclut une alimentation saine, la pratique régulière du sport et l’amélioration générale du bien-être physique et mental sont aussi recommandées pour réduire les risques de souffrir d’un mal de dos sciatique.

Partager :