Comment calculer IMC ?

18
Partager :

Toutes les personnes s’intéressant un minimum à leur santé et à leur poids ont entendu parler de l’IMC. Qu’est-ce que l’IMC, comment calculer votre IMC et quels critères prendre en compte concernant cet indice ? Nous vous disons tout ce que vous devez savoir sur l’IMC dans notre article !

Poids, taille… Qu’est-ce que l’IMC ?

“IMC” est un acronyme qui fait référence à l’Indice de masse corporelle. En anglais, on fait référence au “BMI”, le body mass index. Il s’agit d’une mesure qui se base sur deux variantes : le poids de la personne et sa taille. Cet indice est une notion qui a vu ses prémices apparaître il y a déjà longtemps, contrairement à ce que l’on peut penser.

A découvrir également : Visiter le Cap Fréhel et Fort La Latte

Adolphe Quetelet, un statisticien belge né au XIXe siècle, a étudié la croissance humaine et a pu élaborer l’indice Quetelet, lié à l’obésité (1832). Suite à ses recherches et à ses études, les conclusions de Quetelet se font autour de la relation entre le poids d’une personne en kilogrammes et le carré de sa taille en mètres. Suite à cela, la formule de calcul de l’IMC, telle qu’on la connaît aujourd’hui, est née.

Un peu d’histoire autour de l’IMC et de l’obésité

Il y a un siècle, l’obésité a commencé à prendre une signification différente. Jusqu’alors, elle était perçue comme signe extérieur de richesse. En témoignent les nombreuses preuves picturales au fil des siècles. Peu à peu, la notion de maladie et de complications sont apparues et sont depuis restées associées à l’obésité dans les esprits.

A voir aussi : Où acheter du chanvre ?

L’indice Quetelet et l’IMC ont également été utilisés par les compagnies d’assurance afin de mettre au point des tables de pondération de poids souhaitable, afin d’étudier le risque de maladies cardiovasculaires et de mortalité. Les notions d’obésité et d’obésité morbide ont vu le jour suite à de nombreuses études cliniques.

L’IMC est alors devenu un calcul normatif et reconnu de manière internationale. En 1972, la formule de calcul élaborée par Quetelet est validée par le chercheur Ancel Keys. Elle prend alors la nouvelle dénomination que l’on connaît aujourd’hui : IMC.

L’IMC est devenu une référence en la matière dans le secteur médical, notamment aux Etats-Unis. En outre, les National Institutes of Health encouragent les médecins à se servir de ce calcul dans l’évaluation de la santé de leurs patients.

À quoi sert l’IMC (indice de masse corporelle) ?

Aujourd’hui, l’IMC (indice de masse corporelle) sert à mesurer le degré de surcharge pondérale chez une personne. Les fluctuations de l’IMC sont dès lors représentatives, chez une personne, d’une difficulté à trouver un équilibre corporel.

L’IMC sert également à alerter si le poids de la personne se situe très en-deçà de la norme ou si, au contraire, il se situe bien au-delà des normes et des indices préconisés, en fonction de la taille et du poids du patient.

Selon l’Observatoire national de l’obésité, l’indice de masse corporelle (IMC) est en lien étroit avec le taux de gras contenu dans le corps. Il a été évalué qu’un excès de gras actuel a des conséquences sur le présent mais peut également avoir des conséquences sur la bonne santé future de la personne.

Il a également rapporté que ces notions varient en fonction de l’âge du patient, son sexe et même ses origines ethniques.

La formule de calcul de l’IMC

Pour un adulte, homme ou femme, la formule de calcul de l’indice de masse corporelle est la même :

IMC = poids en kilos / taille ² en mètres

Cette formule très simple permet d’évaluer la corpulence et de savoir si une personne adulte est éloignée de son poids idéal de forme.

Comment interpréter l’IMC ?

L’IMC et ses résultats peuvent rapidement être interprétés et devenir des signaux face à des pathologies : dénutrition, maigreur, surpoids, cardiopathies ischémiques, AVC, diabète (type 2), hypertension, etc. L’IMC sert de repère, un peu comme pour une courbe de poids et de taille.

IMC inférieur à 18,5 : insuffisance pondérale

Indice de masse corporelle (IMC) : en dessous de 18,5, un individu est considéré comme trop maigre. Un examen clinique est recommandé ainsi qu’un suivi afin de maintenir l’individu en bonne santé.

IMC entre 18,5 et 24,9 : poids normal

Indice de masse corporelle (IMC) : entre 18,5 et 24,9, un individu est considéré comme étant dans son poids de forme. Ceci n’implique techniquement aucun risque de maladie liée à un surpoids.

IMC entre 25 et 29,9 : surpoids

Indice de masse corporelle (IMC) : entre 25 et 29,9, un individu est considéré comme étant en surpoids. Un suivi médical est encouragé afin d’évaluer les risques. Une mesure du tour de taille est également à effectuer suite à ces mesures.

IMC supérieur à 30 : obésité

Indice de masse corporelle (IMC) : au-delà de 30, un individu est considéré comme étant obèse. Le risque de maladies est accru.

Vous savez désormais tout sur le poids, la taille, la manière de calculer l’IMC et ses interprétations. Ces mesures sont bien sûr à mettre en regard avec l’hygiène de vie.

Partager :