Taux de chômage en Bretagne : le point

55
Partager :

Le pôle de l’emploi mobilisé pour répondre au paradoxe français

Alors que Pôle emploi publie lundi 27 janvier 2020 les derniers chiffres du chômage pour 2019, j’ai participé — avec d’autres élus et acteurs économiques du territoire — à la présentation de la feuille de route du Pôle emploi pour les deux prochaines années ( enregistré auprès de Pôle emploi au quatrième trimestre 2019).

Organisé par la Direction Régionale Bretagne de Pôle emploi, en présence du directeur régional Frédéric Sévignon, Sophie Rogery, directrice territoriale du Finistère (photo ci-dessous), et de leurs équipes, cet échange nous a permis de rappeler le situation plutôt paradoxale de notre pays, avec d’une part un taux de chômage encore notableet, d’autre part, des postes vacants qui restent équipé.

A lire aussi : Quelles sont les entreprises les plus dynamiques en Bretagne ?

A voir aussi : Calcul IMC : calculateur IMC pour homme, femme et enfant

Difficultés de recrutement : au cœur de la mission du pôle Emploi

Dans les différents mouvements de terrain que je réalise, le problème des secteurs en tension est récurrent (Emploi, emploi, et encore emploi ! Retour au voyage du 7 septembre 2018 à Kernilis…).

J’ avais déjà eu l’occasion d’informer les équipes du Pôle emploi, déjà saisies à ce sujet (Pôle-Emploi : Visite de l’agence Brest Iroise ; Rencontre organisée le 1er octobre 2018 entre le Pôle emploi et les serres locales).

Je constate donc avec intérêt que la lutte contre les difficultés de recrutement est au cœur de la mission Pôle emploi 2020-2022.

La feuille de route 2020-2022 permettra à l’emploi des Polonais de s’attaquer à trois grands projets :

  • Le nouveau service « Action Recrut’ » est en place depuis le 1er. Il s’agit d’un suivi systématique de chaque offre déposée auprès de Pôle emploi pour permettre aux entreprises de trouver plus rapidement le profil souhaité. Sur les 1 000 conseillers supplémentaires déployés pour ce nouveau service, je constate que 52 ont été affectés à la Bretagne .
  • Soutien supplémentaire du public sous la forme d’une journée complète (appareil « pack de démarrage »).
  • La modification, à partir d’avril, du calcul de la rémunération des personnes travaillant de façon discontinue (les permis ). Il s’agit d’une réforme attendue sur le terrain (Apprentissage, Assurance-chômage : réformes attendues sur le terrain !).

J’ ai pu tester une situation d’emploi grâce au masque de réalité virtuelle utilisé par Pôle emploi auprès de son public.

Emploi : De bons chiffres sont confirmés

Tout au long de 2019, l’embellissement sur le front du chômage a pu être observé. Les résultats du quatrième trimestre annoncés aujourd’hui confirment cette tendance à la baisse du chômage en France : en France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi de la catégorie A a diminué de 1,7% (- 55 700) ce trimestre et de 3,1% sur un an. Le nombre des inscrits au Pôle emploi dans la catégorie A a diminué de plus de 120 000 en France sur un an et de 190 000 depuis l’élection d’Emmanuel Macron à 3,5 millions.

Ces bons résultats concernent toutes les catégories A, B et C (c’est-à-dire en intégrant les demandeurs d’emploi engagés dans une activité). Pour toutes ces catégories, le nombre total diminue sur trois mois 1,6 % (-87 700). Dans l’ensemble de la France (y compris les départements d’outre-mer), le nombre de demandeurs d’emploi dans la catégorie A s’élève à 3 553 700, soit une baisse de 0,7 % sur trois mois, une baisse de 1,7 % sur trois mois et une baisse de 3,3 % sur un an.

Le déclin de la le nombre de demandeurs d’emploi est très élevé chez les moins de 25 ans .

Emplois : La Bretagne montre les meilleurs résultats de la France !

  • Sur un an, la baisse a été de 3% en Bretagne. Notre région est de retour en dessous de 140 000 demandeurs d’emploi de catégorie A. Cela ne s’est pas produit depuis 2013.
  • En ce qui concerne le Finistère, et plus particulièrement la région de Brest, le taux de chômage est de 7,3 %.

Avec Isabelle Montanari, vice-présidente de Brest Métropole Emploi et Intégration.

info : Lumière territoriale sur les demandeurs d’emploi au 4e trimestre 2019

Un bilan encourageant pour l’avenir

  • Il n’y a jamais eu autant de jeunes en apprentissage dans notre pays : en 2019, 27% des apprentis en compagnons de service, 17% dans les maisons familiales rurales ;
  • Il n’y a jamais eu autant d’emplois permanents dans notre pays : 8% des emplois permanents au cours des 9 premiers mois de l’année, après une année record en 2018 (4 millions d’emplois permanents). Les entreprises n’ont plus peur d’embaucher sur une base permanente, grâce aux ordres de travail ;
  • Il n’a jamais vu autant de demandeurs d’emploi formés depuis plusieurs années : plus de 900 000 chômeurs ont été formés en 2019, après plus de 800 000 en 2018.

Réformes du Code du travail,réforme de la formation continue,réforme de l’apprentissage … ces bons résultats sur le chômage suggèrent que les réformes entreprises depuis 2017 en faveur d’un emploi de qualité et d’une économie durable le développement porte ses fruits sur le front de l’emploi.

Cette situation, à mi-parcours, est encourageante.

Mais rien n’est fait dans la bataille pour l’emploi, nous devons poursuivre les réformes.

Sur le même sujet :

Réforme des assurances

chômage Budget 2019 : Un budget conçu pour améliorer le travail

Formation, alternance, apprentissage : Journée carteblanche

Partager :