Automobile

Trois groupes migrent vers le nouveau pôle automobile de Rennes

Faire encore plus de ventes et satisfaire encore plus de clients, tel est le but de plusieurs sociétés. C’est ainsi que deux concessions automobiles à la recherche de plus d’espace vont s’installer sur la zone de la Brosse, à Saint-Grégoire, au bord de l’axe Rennes-Saint-Malo. Le groupe Nissan Espace 3 ouvrira donc ses portes d’ici septembre, tandis que BMW-Mini attendra novembre pour lancer les hostilités. Ce déplacement stratégique va assurer aux différentes concessions une croissance en activité puisqu’il s’agit d’un axe emprunté chaque jour par environ 50 000 véhicules.  

Des stratégies aussi avantageuses que pratiques 

A la base, notons que Nissan et BMW-Mini ont été confrontés à un problème d’espace dans leurs anciens emplacements respectifs.” Compte tenu de la croissance de nos activités, on ne pouvait plus attendre ! ” Les deux dirigeants notamment, Jean-Marc Laferrière de Nissan et Guy Sauvadon de BMW-Mini ont dû trouver ensemble des solutions qui résoudraient leurs problèmes communs. “ Nous avions la même problématique à résoudre, ce qui nous a amenés à trouver des réponses convergentes “, ont-ils commenté. Guy Sauvadon continue en affirmant que : “ notre concession à Rennes, qui date des années 1940, n’était plus adaptée à notre volume actuel de vente “. En effet, le groupe Huchet BMW-Mini a augmenté son chiffre d’affaires de 12 millions d’euros en trois années.  

A découvrir également : Convertir un MKV en AVI: la méthode

En outre, les deux concessions vont déménager dans un nouvel espace d’environ 10 000 m² couverts, sur 15 000 m² de terrain. “ Ce nouveau bâtiment, véritable vitrine technologique, répondra aux derniers standards de nos marques, avec notamment un showroom de 2 200 m2 équipé de nombreux dispositifs digitaux “ , se réjouissent les deux dirigeants. Le groupe Nissan Espace 3 a effectué une vente remarquable avec 1200 modèles neufs et 1800 véhicules d’occasion l’année dernière. Tout ceci pour un chiffre d’affaires de 54 millions d’euros. “ À Cesson, nous étions à saturation. Avec ce projet, nous allons passer de 5 000 m2 de terrain à 16 000 m2 ici ” atteste Guy Laferrière, aujourd’hui patron de 36 salariés à Cesson. Cette solution se présente définitivement comme une belle opportunité tant pour les deux concessions que pour la métropole rennaise.

A lire également : Obtenir son acte de naissance en ligne : c'est possible