Nantes est-elle historiquement bretonne ?

1
Partager :

Après la chute de l’Empire romain d’Occident en 476, la cité de Nantes passe rapidement sous le contrôle du royaume franc de Clovis malgré la résistance des Armoricains et des soldats bretons installés par l’Empire romain depuis 280 environ.

D’autres domaines ont leur manifestation spécifique, la science-fiction avec les Utopiales, le festival Handiclap visant à favoriser l’accès à la culture et l’insertion des personnes handicapées dans la cité, l’art floral avec les Floralies internationales, enfin, les arts numériques durant le festival Scopitone.

A découvrir également : Les meilleurs groupes de musique bretonne

Nantes (prononcer [n ɑ̃ t ] Écouter) est une commune de l’ouest de la France, située au sud du Massif armoricain, qui s’étend sur les rives de la Loire, à 50 km de l’océan Atlantique. François était né en France, avait grandi à la cour du roi, et a choisi Nantes parce que ville fidèle au roi de France, justement (et que l’on pouvait s’enfuir rapidement vers la France en cas de besoin). Bonjour a toutes et a tous
desloser je suis née a nantes et je vie a nantes depuis toujours sans vouloir blesser personne l’histoire c’est le passé… Il y a beaucoup de Nantais ou bretons qui souhaites etre reunifier,mais vous oubliez ceux (Nantais ou bretons) qui eux ne veulent pas etre ratacher depuis que je suis petite c’est un sujet de discorde et moi je ne me sens absolument pas bretonne je suis nantaise et cette idee de rattachement ne me convient absolument pas. De gueules au vaisseau équipé d’or, habillé d’hermine, voguant sur une mer de sinople mouvant de la pointe et ondée d’argent, au chef aussi d’hermine ; l’écu timbré d’une couronne murale et entouré d’une cordelière.

Nantes, est elle une ville bretonne ?

La ville compte plus de 200 établissements d’enseignement, dont 141 écoles primaires, 32 collèges , 26 lycées d’enseignement général, 16 lycées d’enseignement professionnel, une université, ainsi que des établissements publics d’enseignements supérieurs et des organismes de recherche. Le cœur historique s’est développé au point de confluence de l’Erdre et de la Loire, d’abord sur la rive gauche de l’Erdre (quartier du Bouffay, colline de la cathédrale) puis sur la rive droite (place Royale, au niveau du fleuve et colline de la place Graslin). En 919 la ville est de nouveau prise par les Vikings, qui y restent et l’administrent, en dépit de deux offensives franques, en 921 et 927 (Sources : Flodoard), les combats se terminant les deux fois par la livraison d’otages “nordmen” en gage de soumission. Le monument des cinquante otages de Nantes, à proximité de la préfecture, évoque la mémoire des quarante-huit victimes, tandis qu’une stèle devant le no 1 de la rue du Roi-Albert rend hommage aux résistants ayant abattu l’officier allemand.  En 1532,  l’union du duché de Bretagne et du royaume de France, amorcée par les deux mariages successifs d’Anne de Bretagne avec Charles VIII et Louis XII, est scellée par la lettre de Vannes et l’édit de Nantes. Actuellement, la société d’économie mixte Nantes-métropole gestion équipements, sous l’enseigne Les 3 ports , gère trois zones principales d’accueil des bateaux de plaisance, dont une est à Nantes.

A lire aussi : Gilets Jaunes : nouvelle mobilisation à Rennes

Nantes, est elle une ville bretonne ?

Depuis le mois d’avril 2018, Nantes s’est dotée d’un réseau de vidéoprotection faisant appel à 97 caméras vidéo couvrant plusieurs espaces publics de la ville, tel que l’axe allant du Miroir d’eau devant le château à la place du Commerce, incluant le cœur du Bouffay, mais aussi autour du théâtre Graslin, les pôles commerciaux de Bellevue, de Malakoff, des Dervallières, du Breil, de Nantes Nord, le parcours menant au Hangar à Bananes via le parc des Chantiers sur l’île de Nantes, des stations de transport en commun importantes ou encore le centre de gros Nant’Est (quartier Doulon – Bottière). Nantes à elle-seule ne peut être rattachée à la Bretagne sans la Loire-Atlantique mais les autres communes du département n’ont pas forcément cette culture bretonne que possède Nantes…Vaste débat. En 2009, le Comité pour la réforme des collectivités locales, propose de ramener le nombre de régions françaises de 22 à 15, de supprimer les départements et ainsi d’évoquer la possibilité de réunir la Loire-Atlantique à la Bretagne. Le basket-ball est présent dans le sport professionnel avec l’équipe féminine du Nantes Rezé Basket, qui évolue en Ligue féminine de basket ; l’équipe masculine de l’Nantes Basket Hermine dispute la Pro B. Pour les informations locales, la chaîne France 3 émet un décrochage local avec France 3 Pays de la Loire, qui propose des émissions régionales France 3 Pays de la Loire (journaux télévisés 12/13 et 19/20, émissions telles La Voix est libre, etc. Interdiction des toits en ardoises au Sud du pays nantais et architecture de style Languedoc Roussillon imposée à la place, suppression de l’inscription « Chambre des comptes de Bretagne » sur le fronton nord de l’actuelle préfecture de Loire-Atlantique (enlevée en 1985 ou 1986). Ce réseau est réputé pour avoir été le premier à réintroduire en France le tramway, avec la création de la Ligne 1 le 7 janvier 1985, au-delà des trois villes qui ne l’avaient jamais abandonné (Lille, Marseille et Saint-Étienne). Les communes limitrophes de Nantes sont : Basse-Goulaine, Bouguenais, Carquefou, La Chapelle-sur-Erdre, Orvault, Rezé, Saint-Herblain, Saint-Sébastien-sur-Loire, Sainte-Luce-sur-Loire, Treillières et Vertou. En 1790, la suppression des anciennes provinces et la création des départements découpe la Bretagne en cinq départements ; la Loire-Inférieure (aujourd’hui Loire-Atlantique) est l’un de ces derniers. Ces quartiers regroupent aussi l’ancien palais de Justice, situé place Aristide-Briand et dessiné par Chenantais, l’hôtel de préfecture de la Loire-Atlantique (ancien siège de la chambre des comptes de Bretagne), le palais de la Bourse, et enfin l’île Feydeau (rue Kervégan, Temple du Goût, Cour ovale), urbanisée en un seul ensemble, comparable à l’île Saint-Louis à Paris. Dans les années 2000, les projets de grands ensembles et les promoteurs immobiliers se sont multipliés à Nantes, soutenus par les délocalisations de grandes entreprises parisiennes (Bouygues Telecom, SNCF DSIV, La Poste), l’épannelage décidé par Nantes Métropole sur les grands boulevards et les dispositifs fiscaux avantageux (Besson, puis Robien, Robien recentré, Borloo populaire et Scellier). Dans le domaine de l’astronomie, le planétarium de Nantes propose sous un dôme de 8 mètres de diamètre, des projections représentant le système solaire et les différentes constellations.

L’Erdre traverse la ville du nord au sud pour se jeter dans la Loire par un canal souterrain (le tunnel Saint-Félix), substitué depuis les années 1930 au parcours naturel (l’actuel cours des 50-Otages). Il y a à l’ouest français une région de trop en 2016 les pays de la Loire , une partie devrait rejoindre la région Centre -Val de Loire le Maine 53 et 72 , l’Anjou 49 et Vendée le L’Aquitaine région initiale du Poitou auquel appartenait ce département…. Les élections régionales de 2015 voient le candidat socialiste Christophe Clergeau arriver en tête au premier tour avec 36,22 % des voix, contre 27,77 % à son adversaire de droite, Bruno Retailleau suivis de l’écologiste Sophie Bringuy avec 12,68 % des suffrages, puis du candidat du Front national Pascal Gannat avec 11,09 % des suffrages. L’agglomération nantaise possède un important réseau de transports en commun organisé et financé par la communauté urbaine Nantes Métropole, et dont l’exploitation est déléguée en grande partie à la Semitan. Le sous-sol du centre historique a pour caractéristique des parties remblayées afin de créer des fosses protégeant les murailles, de gagner des terres sur les lits des cours d’eau ou de détourner les rivières. Le quartier de la gare est également en rénovation : c’est le Grand projet de ville (GPV) appelé Malakoff-Pré Gauchet (pour le côté logements) ou Euronantes (pour le côté quartier d’affaires), conduit Nantes métropole en convention avec l’ANRU. La Chézine, petit affluent de la Loire venant de Saint-Herblain, coule au nord et en contrebas du sillon de Bretagne, à l’air libre jusqu’à la rue de Gigant, puis en souterrain, se jetant dans la Loire à l’extrémité ouest du quai de la Fosse.

  • loire atlantique bretagne
  • chateau ducs bretagne
  • region pays loire
  • nantes
  • france
  • ducs bretagne nantes
  • conseil loire atlantique
  • rattachement loire atlantique
  • bretagne loire atlantique
  • loire atlantique reunification
  • brest

) Charles II le Chauve, petit-fils de Charlemagne, suite à trois défaites de ses troupes face aux Bretons, a par le traité d’Angers cédé à Érispoë, fils de Nominoë, donc à la Bretagne, le comté de Rennes, le comté de Nantes et le pays de Retz.

La vallée de la Loire le coupe au niveau de la « butte Sainte-Anne », à l’abrupt très marqué (altitude 38 m contre 16 m place Général-Mellinet), à une distance de 2 km de l’ancien confluent de l’Erdre. Ce taux largement supérieur à la moyenne nationale (57,51 ‰) positionne Nantes au sixième rang des circonscriptions de plus de 250 000 habitants derrière Lyon (93,13 ‰) et devant Bordeaux (89,02 ‰).
Ensuite, François fut très soucieux de la souveraineté bretonne et se montra ferme et provoquant contre Louis XI, boudant son couronnement, son mariage, se présentant en armes et debout pour le soi-disant hommage (simple), refusant toute distinction française, obtenant la création d’une université avec l’aval du Pape entérinant la reconnaissance de la Bretagne comme une principauté souveraine par Rome etc.

Plus d’hermine sur les bouteilles de Gros-plan et muscadet, etc, etc… Un budget communication utilise nos sous pour faire un journal de propagande, pour fabriquer une « Histoire », une « identité », pour fabriquer du bien mal nommé « ligérien » : du lien quoi . La ville est également arrosée par deux rivières importantes : l’Erdre au nord et la Sèvre Nantaise au sud, et par trois petites rivières : la Chézine, le Cens et le Gesvres, toutes trois au nord. En 1999 les Nantais étaient majoritairement locataires de leur logement, la répartition du statut d’occupation des résidences principales étant la suivante : propriétaires 36,5 % ; locataires 61,1 % ; logés gratuitement 2,4 %. Le seul cours d’eau est le ruisseau de l’Aubinière, affluent de la Loire venant de Sainte-Luce-sur-Loire, débouchant à 6 km à l’est du confluent de l’Erdre (un peu en aval des ponts de Bellevue). Le sport à Nantes est notamment représenté par 384 associations sportives subventionnées et 108 associations scolaires et universitaires, couvrant 115 disciplines pratiquées par 60 000 licenciés. C’est à cette époque qu’est lotie l’île Feydeau, puis que les architectes Jean-Baptiste Ceineray puis Mathurin Crucy tracent les quais (Brancas, Flesselles, Tremperie, Port-Maillard, les cours Saint-Pierre et Saint-André (ensemble résidentiel caractéristique de l’époque), les places Royale, Graslin et le cours Cambronne, que sont édifiés le théâtre et la Bourse.

Il devraient demander l’avis de touts les citoyens avant de changer quoi que soit c’est la moindre des choses…cette idee saugrenue je c’est pas d’ou elle sort ou qui a pense a sa mais ce jour la il aurai mieu fait de rester au lit et de continuer a reflechir. Le peuplement est sans doute lié à l’activité métallurgique et à la présence de métaux (cassitérite, fer) sur le site de la ville actuelle et plus au nord (Abbaretz, Nozay) ; on note l’installation d’hommes venus de la péninsule Ibérique vers 2000 av. Son rôle de métropole est de plus en plus pensé en lui ajoutant Saint-Nazaire : les politiques d’aménagement sont ainsi souvent pensées non à l’échelle communale ou de l’agglomération, mais à l’échelle de cet espace urbain par l’État, le département et les divers aménageurs.

La ville abrite le siège du conseil départemental de la Loire-Atlantique (contigu à l’hôtel de préfecture) et celui du conseil régional des Pays de la Loire (l’hôtel de région est situé sur l’île de Nantes).

La deuxième guerre de Succession de Bretagne met aux prises les partisans du demi-frère du défunt duc Jean III , Jean de Montfort qui s’appuie sur les États de Bretagne convoqués à Nantes, et ceux de Charles de Blois, soutenu par le roi de France Philippe VI et reconnu duc de Bretagne par les pairs du royaume. Si le département d’Ille et Vilaine avait été rattaché à la Normandie par exemple, il y aurait eu également des beaux esprits pour poser la question du rattachement de Rennes à la Bretagne. On y retrouve plusieurs places comme la place Graslin avec le théâtre ; la place Royale, dont la fontaine représentant la Loire et ses affluents, les sols, les façades et les éclairages ont été rénovés en 2007 ; la place du Commerce, la plus animée du centre-ville et la place Maréchal-Foch avec sa colonne servant de piédestal à l’une des rares statues de Louis XVI existant en France. Nantes appartient au réseau des Villes et pays d’art et d’histoire, animé par le ministère de la Culture et les collectivités territoriales, et qui rassemblent les villes soucieuses de préserver et de promouvoir leur patrimoine. La Délégation à l’aménagement du territoire et à l’action régionale (la DATAR) tranche et aménage le découpage administratif de la Métropole en 1963 en rattachant le département de la Loire-Atlantique à la Région Pays de la Loire avec Nantes comme préfecture (qui occupe d’ailleurs l’ancienne Chambre des comptes de Bretagne). Après huit guerres menés contre les bretons par Louis le Pieux entre 750 et 830, l’empire franc reconnait que seule la pacification et l’unification de la Bretagne pourra faciliter un rattachement à l’empire franc. Son riche patrimoine architectural, en grande partie hérité des XVIII e et XIX e siècles, a permis l’attribution du label ville d’art et d’histoire, malgré la réalisation d’importants travaux d’urbanisme, notamment sur l’île de Nantes.

A savoir: Notre actuel Premier ministre et ex-maire de Nantes, Jean-Marc Ayrault s’oppose à ce rattachement alors que notre ministre de la Défense et ex-président du Conseil régional de Bretagne y est favorable…. Ces avancées ne peuvent masquer les difficultés qui subsistent : les salles de concerts restant inaccessibles, le commerce de proximité n’est pas adapté, les stations ne sont pas annoncées pour les mal-voyants dans les bus, etc. Elles sont pilotées depuis un centre de supervision métropolitain par 15 opérateurs de vidéo protection, salariés de Nantes Métropole, qui mutualise les moyens identiques également mis en place à Saint-Herblain, Rezé et Vertou (totalisant en tout 119 caméras). PS : j’ai des connaissances en Mayenne (à Pré-en-Pail justement, entre autres) et quand ils sont loin de chez eux, ils ne se disent jamais ligériens, plus souvent, pour couper court, ils disent « Pré-en-Pail, c’est en Normandie ». L’hermine et sa moucheture typique évoque le blasonnement d’hermine plain de la Bretagne, rappelant l’appartenance de la ville à l’ancien duché de Bretagne, dont Nantes a été l’une des capitales. La bibliothèque municipale de Nantes est constituée de huit médiathèques et bibliothèques réparties sur le territoire : les médiathèques Jacques-Demy (centre-ville), Luce-Courville (nord), Floresca-Guépin (est) et Lisa-Bresner (ouest), ainsi que les bibliothèques du Breil (nord-ouest), de La Halvêque (nord est), de la Manufacture (sud-est) et de Chantenay (sud-ouest). Des zones urbaines sensibles ont été définies dans la commune de Nantes : le grand ensemble de collectifs de Bellevue (partagé avec Saint-Herblain) et des Dervallières à l’ouest ; la Boissière, le Chêne des Anglais au nord ; et enfin, Malakoff en bord de Loire.

Les hautes eaux d’hiver peuvent recouvrir les îles situées juste en amont de Nantes, à Saint-Sébastien-sur-Loire, qui sont inondables et non constructibles, ainsi que l’extrémité est de l’île de Nantes. Chef-lieu du département de la Loire-Atlantique et préfecture de la région Pays de la Loire, elle est, en 2015, la sixième commune la plus peuplée de France avec ses 303 382 habitants, et la première de l’Ouest en nombre d’habitants. Historiquement, les liens du pays nantais (Paeï de Nàntt en gallo, Bro Naoned en breton) et de la Bretagne sont nombreux : les ducs de Bretagne ont souvent fait de Nantes leur lieu de résidence principale (jusqu’au XV e siècle, comme en témoigne aujourd’hui encore la présence du château des ducs de Bretagne au cœur de la ville et le souvenir du château du Bouffay).

Nantes est également l’élément central de Nantes Métropole, peuplée de 619 240 habitants en 2014, au sein de la sixième unité urbaine (622 693 habitants) et de la huitième aire urbaine de France, comptant 934 165 habitants au 1er janvier 2014 (+ 7,15 % depuis 2009).

« Nantes est une ville où le commerce de mer, les banques, les usines, les faces blanches des femmes dévotes, la mort et l’inquiétude sont les éléments mystérieux d’une vie que nulle autre ville française n’impose à ses habitants. Autour du Jardin des plantes et du musée des beaux-arts à l’est se forme l’ensemble Saint-Clément/Dalby/Saint-Donatien, autour de l’ancien palais de justice au nord se développent les quartiers Hauts-pavés/Viarme/Saint-Félix, pour le secteur du musée Dobrée et de l’église Notre-Dame-de-Bon-Port à l’ouest ce sont les quartiers Canclaux et Mellinet notamment, quant au quai de la Fosse, il s’étire vers la butte Saint-Anne et le village de Chantenay.

Aujourd’hui, la langue bretonne reste implantée à Nantes via, notamment, l’école Diwan qui propose depuis 1978 un enseignement entièrement en breton, une école publique (les Marsauderies) et une école privée (Sainte-Madeleine) accueillent depuis 1998 les enfants dans un cadre bilingue.

Dans Antoine Bloyé (1933), Paul Nizan situe à Nantes les dernières années du personnage central : son installation après la retraite en 1924, sa mort en 1927 et ses funérailles au cimetière de Miséricorde. net/la-reunification-est-la-premiere-des-revendications-bretonnes/
Concernant la question de la capitale, pour aller dans le sens de Jean-Marc, les exemples de régions ou pays dans le monde ayant deux capitales (une économique, l’autre politique) sont nombreux (Ecosse, Australie, États Unis, Allemagne…).

 » Il est vrai que les résultats des sondages ne démontrent rien, mais il faut tenir compte des politiques menées depuis des années en Loire-Atlantique, pour effacer cette identité (les exemples pleuvent), et ceci leur est de plus en plus facile dans la mesure où les esprits des citoyens sont plus tournés vers des soucis quotidiens plus important.

L’orthographe Nantes est conservée dans la majorité des langues utilisant les caractères latins, mais les langues celtiques comme le gallois ou le gaélique privilégient la forme bretonne Naoned, tandis que l’espéranto la nomme Nanto.

Au XX e siècle, les regroupements départementaux successifs (régions économiques « Clémentel » et régions touristiques créées en 1919, régions économiques créées en 1941 par le régime de Vichy, régions de programme de 1955 transformées ultérieurement en régions administratives) séparèrent à chaque fois la Loire-Atlantique des autres départements bretons.

Au-delà des grands boulevards ceinturant le centre se trouvent les quartiers populaires et historiquement ouvriers comme Chantenay ou Doulon et d’autres plus huppés tels que les bords de l’Erdre, Canclaux ou Mellinet. Plusieurs des anciennes îles ont été rattachées à la rive nord lors des comblements : près du centre, l’île Feydeau, l’île de la Madeleine et l’île Gloriette ; un peu à l’est, la prairie de Mauves (quartiers gare d’Orléans et Malakoff). Il n’est visible qu’à Saint-Sébastien, dans une tranchée maçonnée, de l’extrémité de la rue de Bonne-Garde jusqu’à la rue de la Grèneraie ; il continue ensuite sous l’hôpital Saint-Jacques. Parmi eux le Musée d’histoire, à l’intérieur du château des ducs de Bretagne, offre au public une rétrospective des activités nantaises au fil des siècles ainsi qu’une vaste ouverture au monde contemporain.

Même s’il ne s’agit pas d’une unité militaire stricto sensu, puisqu’elle dépend des affaires maritimes, elle forme cependant chaque année une trentaine d’officiers de la marine, administrateurs et OCTAAM, et est elle-même dirigée par des militaires. Le nombre d’écoles publiques est nettement supérieur dans le primaire, tandis que les établissements privés sont quantitativement majoritaires dans l’enseignement secondaire et supérieur (ceci ne prend pas en compte le nombre d’élèves).

L’époque préhistorique a laissé peu de traces dans le Pays nantais : quelques bifaces et des haches polies ont été découverts (à Grillaud et la Trémissinière), mais on ne trouve pas ici de monuments du néolithique (mégalithes), alors qu’ils sont nombreux sur la côte sud de la Bretagne.

Partager :
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!