Les règles irrégulières : y a-t-il de quoi paniquer ?

1450
Partager :

Selon les études, les règles irrégulières toucheraient en moyenne entre une femme sur quatre et une femme sur dix. Ces règles capricieuses peuvent survenir de façons intempestives, ou malheureusement, de façon chronique. Peu importe, il y a toujours des troubles hormonaux derrière.  Le dérèglement des hormones peut par contre annoncer d’autres pathologies.

Comment se présentent les règles irrégulières ?

A lire en complément : Tout ce que vous devez savoir sur les opérations mammaires avec le Dr Alain Ankri à Montreux et Lausanne

Même si on vous disait de ne pas s’inquiéter, le simple fait d’avoir des retards dans les règles est source de frustration. En tout cas, les règles irrégulières sont tout à fait normales pour les premières règles de l’adolescente, la femme enceinte ou qui a accouché récemment. Mais quand parle-t-on réellement de menstruations irrégulières ?

La durée d’un cycle dit régulier

La durée moyenne d’un cycle menstruel normal se situe entre 24 et 35 jours. Il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter si d’habitude vos règles surviennent tous les 24 jours et que tout d’un coup, elles n’arrivent que le 26e jour. Avant de parler de règles irrégulières, il faut qu’il y ait une variation de plus de 5 jours.

A lire en complément : Nantes est-elle historiquement bretonne ?

L’abondance des saignements

La menstruation irrégulière est également évoquée quand la quantité de sang expulsé pendant les règles n’est pas la même chaque mois. Que les saignements soient moins ou plus importants ou absents, on est en présence d’une menstruation irrégulière. Il est toujours judicieux de consulter plutôt que de s’inquiéter seule dans votre coin.

Les moyens pour rétablir un cycle normal

Seuls les traitements hormonaux sont préconisés pour le rétablissement à la normale de menstruations irrégulières. Les traitements pour menstruation irrégulière s’obtiennent normalement sous ordonnance. Du moins, il est très important de savoir comment ils se consomment et combien de temps dure le traitement.

Les traitements naturels peuvent également avoir des effets positifs sur les règles irrégulières. On peut citer les plantes comme le persil, la sauge ou encore l’armoise. Comme les feuilles de framboisier, ces plantes aident à déclencher les règles tardives. Par ailleurs, l’on peut également compter sur certaines huiles essentielles et les différents traitements homéopathiques. Un avis médical est fortement recommandé avant d’utiliser ces remèdes.

Faut-il s’inquiéter en cas de menstruation irrégulière ?

Bien sûr qu’il faut s’inquiéter en cas de règles irrégulières. Ces dernières sont causées par un dérèglement de la progestérone. Cependant, il peut y avoir plusieurs causes sous-jacentes à ce trouble. Il peut s’agir d’un trop haut niveau de stress ou d’une grossesse. Le cas de l’endométriose n’est pas à écarter non plus.

D’autres pathologies peuvent se cacher derrière les menstruations irrégulières. On peut par exemple parler des troubles de la thyroïde, des ovaires polykystiques, de la tumeur ou du cancer de l’utérus ou encore l’arrivée de la ménopause. Il ne faut pas non plus oublier que les menstruations irrégulières chroniques peuvent être à l’origine d’autres maladies.

Effectivement, les menstruations irrégulières peuvent aussi bien être le symptôme d’une pathologie que sa cause. Par contre, si vous prenez des contraceptifs, pratiquez intensivement une activité sportive, suivez des traitements ou allaitez, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Mais ne serait-ce que pour lever le doute, une consultation ne se refuse pas.

Les causes courantes des menstruations irrégulières

Les menstruations irrégulières sont un phénomène courant chez les femmes, mais il est primordial de bien comprendre ce qui peut causer cette situation. Certainement, plusieurs facteurs peuvent affecter le cycle menstruel d’une femme et entraîner une variation dans la durée ou l’intensité des saignements.

L’un des facteurs majeurs pouvant entraîner des règles irrégulières est le stress. Il peut avoir un impact sur la régularité du cycle en raison de son influence sur les hormones responsables de la gestion du flux menstruel. Les troubles alimentaires tels que l’anorexie et la boulimie peuvent aussi perturber les cycles menstruels.

Les problèmes thyroïdiens sont aussi connus pour causer des règles irrégulières. L’hypothyroïdie provoque une diminution du métabolisme basal, tandis que l’hyperthyroïdie l’accélère ; ces deux situations peuvent affecter les niveaux d’œstrogènes et de progestérone nécessaires pour maintenir un cycle régulier.

Certains médicaments peuvent également être à l’origine des menstruations irrégulières : par exemple, certains contraceptifs hormonaux, antipsychotiques ou antidépresseurs ont été liés à ce problème chez certaines patientes.

Les changements drastiques de poids (gain ou perte) ainsi qu’une forte consommation d’alcool ont également été associés aux règles irrégulières.

Il est donc indispensable pour toute femme ayant constaté une modification notable dans ses cycles menstruels au fil du temps de prendre les mesures nécessaires pour en comprendre la cause. Cela peut inclure une consultation médicale avec un spécialiste afin de déterminer le meilleur traitement possible, tant pour restaurer la régularité des cycles menstruels que pour prévenir d’éventuelles complications à long terme.

Les conséquences d’un cycle menstruel irrégulier sur la santé reproductive

Les conséquences d’un cycle menstruel irrégulier sur la santé reproductive

Au-delà des désagréments liés aux règles irrégulières, ces dernières peuvent aussi avoir un impact négatif sur la santé reproductive. Les femmes en âge de procréer sont particulièrement concernées par ce problème.

Effectivement, des cycles menstruels erratiques peuvent poser des difficultés pour prédire le moment de l’ovulation et donc rendre plus compliquée l’obtention d’une grossesse. Certaines perturbations associées aux saignements menstruels (telles que la dysménorrhée ou encore les saignements prolongés) augmentent aussi le risque d’infertilité chez les femmes.

Les régularités du cycle ont un rôle important dans notre corps. Elles permettent ainsi à nos hormones de se synchroniser correctement et contribuent au bon fonctionnement du système reproducteur féminin. En cas de perturbation du cycle pendant une période prolongée (plusieurs mois), il est nécessaire de consulter son médecin traitant afin qu’il puisse réaliser un bilan complet qui pourrait permettre d’établir une éventuelle cause organique sous-jacente responsable des symptômes rencontrés.

Pour les femmes ayant des cycles menstruels irréguliers ou ayant constaté une évolution inhabituelle dans leurs habitudes menstruelles habituelles, surtout si cela affecte leur qualité de vie quotidienne, notamment avec une douleur intense ou un malaise généralisé, une prise en charge rapide est nécessaire afin d’éviter tout retentissement sur leur santé physique et mentale future.

Les règles irrégulières sont courantes, mais il est primordial de bien surveiller leur fréquence et d’en discuter avec un médecin si elles deviennent fréquentes. Si une cause sous-jacente est identifiée, le traitement sera adapté en conséquence pour prévenir toute complication à long terme.

Partager :